journées maliennes angers

Du 2 au 5 octobre, les Journées maliennes mettent à l’honneur la coopération entre les villes d’Angers et Bamako capitale du Mali. Initiée en 1974, cette coopération s’inscrit dans de nombreux domaines et notamment celui du sport. Ce sera d’ailleurs le thème de la journée d’ouverture du mercredi 2 octobre salle Jean-Bouin. Organisées par la ville d’Angers et Angers relations internationales De nombreux acteurs locaux, associations, établissements scolaires, le CHU, et plusieurs collectivités unissent leurs compétences afin d’enrichir ces liens. La Maison du Partenariat Angers- Bamako située dans la capitale malienne, lieu d’accueil, d’hébergement est aussi au service de ces échanges.

Une journée forte autour du sport…

Le partenariat entre les 2 villes s’exprime entre autres par le sport via la collecte et l’envoi de matériel par des clubs angevins comme la Croix-Blanche, la NDC et l’Etoile Angers Basket. Un programme de formation des cadres sportifs bamakois est aussi proposé.  Les équipes travaillent également à soutenir le développement du sport féminin malien et la mise en place de plateaux sportifs pour les clubs et les scolaires. Le 2 octobre, les organisateurs proposent une découverte des activités sportives les plus populaires au Mali : basket, tennis-ballon, danse, taekwondo et lutte traditionnelle, en présence de Daba Modibo Keita, double champion du monde de taekwondo. Suivront un spectacle de l’équipe de basket acrobatique des Barjots Dunkers, et un match de gala de basket féminin entre l’Ufab et Rezé. 

Mais aussi de la musique, des expositions et des ateliers !

Durant toute cette semaine, et en partenariat avec les associations engagées pour et à Bamako, la ville d’Angers accueille de multiples évènements autour de la musique, la photographie, la danse et le sport. Les journées se dérouleront avec la présence de Salia Malé, Directeur de recherche au Musée national du Mali, Chevalier de l’Ordre national du Mali et des Arts et des Lettres. La conférence du 3 octobre autour du thème « Jeunesse maliennes et angevines : regards croisés » aura lieu à l’Institut municipal d’Angers. Le Chabada lui se transforme le 3 en maquis bamakois. Genre de resto-discothèques aux ambiances incomparables. En prime : Dr Taoré et Zenzilé & Andra Kouyaté pour l’ambiance musicale !

 

 

 

 

Laisser un commentaire